Les Longicornes, ou Cérambycides

Les Cérambycides, dont on connaît actuellement 20000 espèces environ, sont répandus sur tout le globe. Ce sont d'élégants insectes aux formes sveltes, aux coloris variés, souvent voyants, parfois métalliques. Certains cependant ont une livrée grise ou brune agrémentée de taches ou de dessins nébuleux dans les mêmes tonalités qui leur permettent de se confondre avec les écorces des arbres sur lesquels ils vivent.

Purpuricenus lituratus. COREE DU SUD, 2000.Acanthophorus maculatus. GUINEE PORTUGAISE, 1953.Aromia festivus (timbre 3D). BHOUTAN, 1969.

Leurs antennes sont très développées, surtout chez les mâles. Certaines espèces les ont beaucoup plus longues que le corps, et cette particularité leur a valu le nom de "Longicornes" ou "Capricornes". Beaucoup de Longicornes sont diurnes. On les trouve sur les fleurs, surtout celles des Ombellifères, des Composées, des Rosacées. Ils s'envolent facilement par temps ensoleillé, mais se cachent sous les feuilles ou les fleurs lorsque le temps est froid ou couvert. Certaines espèces se posent et courent sur les troncs des arbres sur pied, morts ou malades ou sur les souches, les bûches ou les troncs coupés ou tombés à terre. Les espèces nocturnes restent cachées le jour et deviennent actives à la tombée de la nuit.

Purpuricenus malaccensis. LAOS, 1974.Rosalia alpina. ALLEMAGNE FEDERALE, 1993.

Les larves sont charnues, cylindriques, parfois aplaties, de couleur blanc ou légèrement ivoiré. Elles vivent exclusivement de matières végétales, creusant leurs galeries dans le bois. Elles s'attaquent le plus souvent aux arbres morts ou malades, mais aussi aux arbres sains qui ne tardent pas à dépérir. Certaines minent les racines ou les tiges des arbustes ou des plantes herbacées. Ces larves sont nuisibles.

Ceresium unicolor. NIUAFO'OU, 1991.Agrianome fairmairei. NOUVELLE-CALEDONIE, 1977.

 
                                                                                                   Acrocinus longimanus