Rôle médical des Coléoptères

A maintes reprises, dans l'histoire de l'humanité, et de façon tout à fait indépendante, les Coléoptères ont été utilisés à des fins médicales. Certains d'entre eux sont, d'autre part, directement ou indirectement responsables d'affections diverses. Ils ont aussi utilisés en médecine légale pour fixer la date de la mort.

Les habitants du Haut-Soudan emploient comme adjuvants, lors de l'accouchement, un broyat de grosses Cétoines ou de Goliaths.

Goliathus cassicus

Au Moyen-Age et jusqu'au XVIIème siècle, l'Europe a fait une grande consommation d'extraits de poudre d'Escarbots (Ténébrionides) à usage interne ou externe. L'huile d'escarbot "adoucit et résoud les hémorroïdes, raffermit l'anus quand il est relâché, raffermit et tonifie les fibres des yeux relâchés".

Blaps gigas

Enfin, les cantharides (famille des Mélo:ides) ont continué à figurer dans notre pharmacopée jusqu'à une date toute récente, comme vésicatoire. Ces espèces peuvent par ailleurs causer des dermatites dues à la cantharidine.