Coléoptères utiles

Ennemis redoutables de nos cultures ou de nos stocks, les Coléoptères se sont cependant parfois révélés de précieux auxiliaires dans la lutte que nous menons contre les ennemis de nos biens.

Plusieurs familles ont fourni des auxiliaires en quelque sorte exemplaires.

Les Carabes, et en premier lieux le Calosome qui a été un des premiers Coléoptères à être employé systématiquement dans la lutte contre un autre insecte. Il a été importé aux Etats-Unis, avec un plein succès, pour lutter contre la chenille processionnaire.

Calosoma sycophanta

D'autres familles se révèlent des auxiliaires précieux, comme des Staphylins pour lutter contre des mouches, des Scarabées pour assurer l'enfouissement des bouses, des Chrysomèles pour lutter contre des mauvaises herbes, ou des Charançons pour lutter contre des chardons.

Mais les Coléoptères les plus constamment utilisés et les plus efficaces en lutte biologique se rencontrent parmi les Coccinelles. Je n'en donnerai que deux exemples : l'introduction en 1888 de Rodolia cardinalis en Californie pour lutter contre la cochenille Icerya purchasi qui s'étendait dans les vergers du pays, et Chilocorus bipustulatus en Mauritanie pour lutter contre la cochenille du palmier-dattier Parlatoria blanchardi.

Rodolia cardinalisChilocorus bipustulatus